Les publications de la rubrique 'L'humeur de la semaine' sont en accès libre pendant 30 jours, au delà l'accès est réservé aux clients d'ACDEFI
Connexion
Pas encore client ACDEFI ?
Les analyses hebdomadaires
Sans cesse décriée, souvent présentée comme au bord du gouffre, voire même en proie à un rapide déclin. Eh bien non ! Déjouant les pronostics consensuels, la Chine est toujours là, et bien là. Ainsi, pendant que les Européens se chamaillaient pour trouver le président de la Commission, qui, comme son prédécesseur, ne fera pas grand-chose, pendant que la Fed souffle le chaud et le froid sur sa politique monétaire à venir et pendant que les Français restent incapables d’engager la moindre réforme de fond, la Chine continue son petit bonhomme de chemin, alliant croissance soutenue et inflation maîtrisée. Ainsi, non contente d’avoir résisté à la crise de 2008-2009 et d’avoir laissé seuls les pays développés s’enfoncer dans la récession, l’Empire du milieu continue de faire preuve d’un dynamisme à toute épreuve. Si bien qu’il est désormais devenu LA locomotive structurelle de la croissance mondiale. Les dernières statistiques viennent encore de le prouver : augmentation du PIB de 2 % au deuxième trimestre 2014, soit 7,5 % sur un an (contre 7,4 % le trimestre précédent), progression annuelle de 9,2 % pour la production industrielle et de 12,4 % pour les ventes au détail en juin. Pas mal pour un pays en déclin. Bien entendu, tout n’est pas rose en Chine. D’aucuns annoncent même qu’une crise démographique et/ou démocratique et/ou financière est inévitable. Ils ont certainement raison, car les crises font forcément partie du développement économique. Pour autant, à la différence des Occidentaux et notamment des Européens, les Chinois savent anticiper. Aussi, ils disposent d’ores et déjà d’au moins quatre airbags pour éviter une crise durable...